Les extrémistes sont majoritaires

Pour les élections provinciales, 1.412 fouronnais (principalement flamands, mais tous belges) ont voté ce dimanche principalement pour l’extrémisme flamingant:

283 voix pour le Vlaams Belang (20,04 % de l’électorat fouronnais flamand!!!)

et 466 voix pour Peumans, ancien de la V.U., soit 749 voix extrémistes, ou 53,05 %.

Regardez vos voisins flamands: 1 sur 5 est Vlaams Belang, et 1 sur 2  est extrémiste flamingant.

(Comme je l’ai déjà écrit: « extrémiste » et « flamingant » ne sont pas des insultes dans ma bouche, mais des qualificatifs objectifs).

 

 

 

Quand Vanessa viole Marino Keulen

Pour justifier l’envoi des convocations électorales en néerlandais à tous les électeurs fouronnais, même les électeurs francophones qu’il connaît bien comme tels, le bourgmestre s’abrite derrière les circulaires flamandes, dont celle de son copain M. Keulen.

Une de ses employées, qui agit certainement sur ordre de sa part, ne s’embarrasse pourtant pas des règles flamandes pour écrire EN FRANCAIS à un électeur, habitant maintenant en dehors de la commune (et qui ne bénéficierait donc plus, selon Broers et ses interprétations restrictives, des facilités), pour lui dire de ne pas se déplacer pour voter, malgré le fait qu’il a reçu une carte de convocation officielle.

Plus curieux encore, la lettre ne porte pas les signatures habituelles du secrétaire communal et du bourgmestre, mais simplement « Vanessa ».

Pour dire à un électeur francophone de ne pas venir voter (de quel droit?), les fameuses règles flamandes ne sont plus d’application! Ou Vanessa violerait-elle les règles de M. Keulen sans l’accord de son patron, qui, courageusement, ne signe pas son courrier lui-même?

OPEN ! OPEN ? VRAIMENT ?

Le journal « Le Soir » le relatait hier: « Dans la périphérie est de Bruxelles fleurissent les listes Open. Ouvertes, vraiment? A Crainhem, oui. La liste conduite par le député VLD Luk Van Biesen regroupe des candidats flamands, francophones et européens, ouverts au dialogue. A Wezembeek-Oppem, c’est une totale supercherie. Sa tête de liste, le CDéV Jan Walraet représente la commune dans le comité destiné à renforcer le caractère flamand. Deux autres candidats sont tristement connus des francophones. Wim Peeters, 3ème candidat, étiqueté N-VA, fait sa propagande sur le site du Taal Aktie Komité. Il a pris la tête du comité qui a exclu les paroissiens francophones de l’église Saint-Pierre. Il a traité le bourgmestre, François Van Hoobrouck, d' »incivique » pour avoir répondu en français lors d’une réunion d’habitants. Son compère, Frank Vandendael, étiqueté indépendant, serait, selon le bourgmestre, un « sympathisant notoire du Vlaams Belang ». Il a signé la pétition pour l’indépendance de la Flandre. Tous deux adorent perturber les séances du conseil communal en hurlant « Franse ratten, rol uw matten » (« Rats francophones, faites vos valises »).

 

img3907

Chez nous aussi, VBL se prétend OPEN. Et c’est aussi une supercherie, comme dans la périphérie.

 

Continuer??? Doorwerken???

Le tract « Continuer??? » (en néerlandais « Doorwerken??? ») a fâché le bourgmestre. Il le dit sur son site et il aurait été assailli de communications téléphoniques…

Les nombreuses plaintes déposées par Benoît Houbiers au cours de la législature précédente ont pourtant eu ce résultat: le Gouverneur a écrit 18 fois au bourgmestre pour lui rappeler les bonnes règles, le droit de regard des conseillers communaux, etc.

« Retour maakt geen onderscheid meer tussen privé en politiek« , écrit le bourgmestre dans cette réaction indignée. Mais qui s’est vanté de ne dormir que 4 heures? N’est-ce pas un domaine privé qu’il a lui-même étalé publiquement?

Allez, plus que 4 fois dormir (8 heures, a dit le docteur) et on y sera.