Un radar numérique pour la police des Fourons

La police disposera d’un radar numérique, et d’un nouveau véhicule banalisé : gare à ceux qui écrasent le champignon !

A Fourons comme ailleurs, les chauffards sont dans le collimateur de la police. Et ils n’ont qu’à bien se tenir : les policiers fouronnais disposeront bientôt d’un radar de vitesse numérique. L’achat, approuvé ce jeudi par le conseil communal, qui est aussi conseil de police, sera effectué en commun avec la zone de Bilzen-Hoeselt-Riemst qui en paiera 80 %. Il sera donc disponible 20 % du temps à Fourons, qui le financera à hauteur de 13 000 euros au maximum. Utilisable dans n’importe quel véhicule, ou en installation fixe, il sera embarqué « à bord d’un nouveau véhicule banalisé », a annoncé le mayeur, Huub Broers.
L’opposition francophone a validé l’achat. Mais elle a aussi abondamment interrogé le chef de police de la zone.
L’appareil permettra-t-il aussi d’identifier les plaques d’immatriculation de véhicules volés ou non assurés ? Peu probable, a avoué Ronin Cox, « car ce type d’appareil n’est pas encore homologué en Belgique ».
Il ne servira pas non plus au repérage d’auteurs de dépôts anonymes d’immondices : « ce n’est pas sa destination », a souligné le chef de police.
Les usagers fouronnais sont-ils plus sanctionnés que les automobilistes de passage, lui a-t-il encore été demandé? La statistique n’existe pas, mais elle pourrait être recherchée, a signalé Ronin Cox.
« N’oubliez pas que de nombreux Fouronnais réclament des contrôles de vitesse plus sévères », a conclu Huub Broers. Pourvu qu’ils n’en soient pas victimes eux-mêmes ?

Philippe LERUTH dans L’AVENIR – LE JOUR du 28 avril 2018.

Une réflexion sur « Un radar numérique pour la police des Fourons »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *